L’avenir du retail #5 : Le magasin vient au client

Tesco - La virtualisation des quais de métroAu cours de nos différents articles sur l’avenir du retail « De l’ère de la transaction, à l’ère de l’expérience de Marque », nous avons découvert les tendances des années à venir pour faire aller le client du web au magasin, et du magasin au web, et comment digitaliser le point de vente.
Il nous reste un thème à aborder pour conclure sur le sujet en se posant une question : Et si c’était le magasin qui venait au client ?

Si cette solution vous semble totalement folle, c’est que vous n’avez pas bien suivi notre dossier de l’été, car un bon nombre des solutions que nous allons évoquer dans cet article découlent directement de l’approche et/ou des technologies évoquées précédemment.

 

Commençons par des innovations simples comme celle imaginée par Möet et Chandon et son distributeur automatique de Champagne, même si la technologie mécanique qui a du être mise en place n’est pas si simple que cela.
En effet, on ne laisse pas une bouteille en verre de Champagne tomber de plusieurs dizaines de centimètres de hauteur. La Marque a donc développé un système unique au monde pour permettre de récupérer son Champagne sans que celui-ci ne soit été secoué.

 

Si cette expérience reste une grande première et n’est pas encore proposée dans des lieux publics, on voit ici se profiler un nouveau mode de distribution pour des produits moins courants que les boissons classiques.
Il est tout à fait possible d’imaginer coupler ce type de distributeurs à des technologies d’écrans transparents et interactifs pour proposer demain des produits plus variés.

 

Autre cas que l’on peut ainsi citer en exemple, celui du concept développé par l’enseigne de grande distribution Tesco en Corée du Sud qui exploite les caissons publicitaires rétro-éclairés pour représenter les linéaires de leurs magasins dans le métro. Baptisé « Let shop come to people », le visuel de chaque produit est associé à un QRcode permettant de l’identifier. Le client peut flasher le ou les produits qui l’intéressent et remplir son chariot en ligne. Une fois la commande validée, il n’a plus qu’à payer pour être livré directement chez lui.

 

Dans le même esprit, on peut imaginer que tous les dispositifs d’affichages publicitaires soient amenés à évoluer vers des écrans interactifs.

Le retail futuriste

Ainsi, la ville de Tokyo a commencé à s’équiper de panneaux publicitaires électroniques intelligents. Il sera donc rapidement possible de pouvoir non seulement visualiser un article, mais également d’interagir avec lui, d’en changer la couleur et même de simuler son essayage, tout ceci depuis un panneau publicitaire.

 

Ce dernier sera quand à lui peut-être à même de vous identifier et donc de s’adresser à vous de façon personnelle et individuelle, nous amenant petit à petit de la science fiction imaginée par Steven Spielberg dans le film Minority Report à la réalité du retail de demain…