L’avenir du retail #4 : La digitalisation du point de vente où le « Digitized store » – Partie 1

PLV Retail - Marketing point de venteSuite de notre dossier L’avenir du retail « De l’ère de la transaction, à l’ère de l’expérience ». Nous aborderons cette semaine la notion de Digitized store avec les nombreuses applications envisageables en boutique. Cette perspective sera complétée les semaines à venir avec leurs pendants en applications embarquées et l’évolution du rôle des vendeurs présents sur l’espace de vente.

Bornes to be alive

Faire vivre au consommateur une nouvelle expérience en point de vente peut se matérialiser de différentes façons grâce à de simples appareils : les bornes et autres écrans interactifs. Les exemples sont ainsi très nombreux et se déclinent en fonction du secteur d’activité de l’enseigne et du service qu’il apporte.

 

L'OREAL ez face virtual mirror

 

Le kiosque « Miroir Virtuel » de L’Oréal permet ainsi d’essayer une quantité infinie de maquillages, que ce soit des rouges à lèvres, des mascaras ou autres produits cosmétiques, sans avoir à se nettoyer la peau entre chaque produit essayé.
« EZ FACE Virtual Mirror » scanne le visage de la consommatrice et lui propose les maquillages et colorations de cheveux qu’elle aura tagués avec leur code barre. Le miroir digital superpose alors une couche de maquillage virtuel sur son visage, une sorte retouche Photoshop interactive et automatique qui fonctionne grâce à la réalité augmentée.

 

Chez Diesel, le miroir interactif a une toute autre utilité : se prendre en photo et partager son look sur Facebook. En rendant l’acte de shopping social, la Marque s’assure une visibilité gratuite ainsi qu’une belle promotion de ses produits les plus plébiscités. Le consommateur peut quant à lui prendre connaissance de l’avis de ses amis et s’appuyer sur l’ensemble de sa communauté Facebook.
Quand on sait l’importance de l’avis et de la recommandation des amis dans l’acte d’achat (voir notre précédent article : 65% des consommateurs en moyenne y accordent une importance particulière), la Marque trouve rapidement un intérêt à proposer cet outil high-tech.

 

Lloyds Pharmacy - Bornes interactives - magasin

 

Au Royaume-Uni, ce sont les pharmacies « Lloyds Pharmacy » qui ont été équipées de bornes interactives afin de libérer au maximum les pharmaciens et limiter le temps d’attente des clients.
Ces bornes permettent ainsi de 2 types d’utilisations majeures :
- L’information sur les produits proposés dans le point de vente, l’impression des brochures relatives à certaines pathologies assez communes, ou des vidéos de tutoriels sur la façon d’utiliser certains produits, tout ceci grâce à un scanner de code-barres intégré au dispositif.
- L’achat, en ayant la possibilité de consulter l’intégralité du catalogue produit Lloyds, de commander un produit qui ne serait pas disponible en magasin et se le faire livrer à domicile ou dans n’importe quelle pharmacie du réseau, et de payer grâce à un terminal de paiement intégré à la borne.
Les premiers résultats en terme d’utilisation sont plus qu’encourageants : www.selfserviceworld.com/news/uk-pharmacy-chain-pilots-kiosks-in-premium-stores.

Élargir le point de vente

Immobilier - Borne tactile

Dans les domaines de l’immobilier ou des agences de voyage, où l’offre est par définition impossible à « amener » en point de vente, les vitrines interactives jouent aujourd’hui un rôle capital pour capter les publics via un outil valorisant, et élargir l’offre qui leur est proposée et qui est normalement limitée à la taille de la devanture de l’agence.

 

En matière de mode et de chaussures, le magasin Adidas de Londres ne propose qu’un nombre limité de couleurs et modèles de chaussures sur ses linéaires « physiques ». En effet, la Marque aux trois bandes a tapissé les murs de sa boutique d’écrans tactiles permettant ainsi d’afficher 8 000 modèles de chaussures en 3D, toutes couleurs confondues.

Une fois que le client s’est décidé sur le modèle, la couleur et la pointure qui lui conviennent, il ne lui reste plus qu’à passer commande.

Une pratique de plus en plus répandue, même dans le luxe, avec par exemple le point de vente de Karl Lagerfeld qui est équipé d’iPad mini pour permettre aux clients de visualiser les produits qui ne seraient pas disponibles au moment de leur visite.

La digitalisation du point de vente où le « Digitized store » …à suivre