L’avenir du retail #3 : La digitalisation du point de vente & le Store to web

Suite de notre dossier de l’été consacré à l’avenir du retail « De l’ère de la transaction, à l’ère de l’expérience de Marque ».

Cette semaine nous entrons dans le cœur de notre dossier sur l’avenir du retail en abordant la digitalisation du point de vente. Cette digitalisation nous amène à traiter deux notions-clés qui sont à la fois complémentaires et opposées, car elles s’appuient sur les nouvelles technologies mais impliquent, à acte d’achat, un canal différent.

Le Digitized store que nous traiterons dans nos prochains articles vous permettra de découvrir comment enrichir l’expérience de Marque, faciliter l’acte d’achat ou augmenter le CA, là où le Store to web va favoriser l’acte d’achat on-line. Dans tous les cas, la Marque et la consommateur sont gagnants.

 

Shopping mobile & shopping sur mobile

Commençons comme toujours par nous intéresser à nos cibles. 43% des consommateurs utilisent un smart phone en magasin pour comparer et trouver les meilleurs prix. De 1/3 à 2/3 d’entre eux, en fonction de leur profil, sont l’aise avec l’achat sur smart phone, et même 1/4 d’entre eux utilisent le mobile comme principal outil d’achat en ligne.

Le paradoxe de cette situation fait que la moitié des consommateurs se déclare perdue face à la quantité d’informations et de choix en ligne, ceux-ci accordant une part considérable aux recommandations d’achats d’amis.

Ainsi, 65% des consommateurs en moyenne y accordent une importance particulière et 40% ont déclaré avoir changé d’avis sur un produit ou un service dans l’année écoulée grâce aux réseaux sociaux.

 mobile shopping

 

Le Store to web où l’émergence du Showrooming

Au milieu de ces 2 types de comportement, émerge le Showrooming, c’est-à-dire la possibilité pour les clients d’un lieu de vente physique pour sélectionner leurs articles, les essayer, consulter l’avis d’un proche, et pouvoir les commander en ligne immédiatement ou plus tard auprès d’un autre marchand sur Internet.

Grâce à cette pré-sélection des articles en magasin, les consommateurs ont ainsi la garantie d’acheter on-line le bon article, de la bonne couleur, de la bonne taille, et de s’économiser ainsi les mauvaises surprise lors de la réception et les coûts associés (livraison/renvoi).

Ce phénomène est aujourd’hui en hausse et représente aujourd’hui 8%des acheteurs notamment dans des univers comme les Cosmétiques (9%), la Maison (8%) ou la Téléphonie (22%).

Nous pouvons ainsi citer en modèles de l’audience intégrée les opérateurs téléphonique ou des enseignes comme La Fnac, Darty ou Leroy Merlin qui ont bien compris que les canaux de vente n’étaient plus autant segmentés que par le passé, et qui ont intégré le phénomène de Showrooming dans leur stratégies commerciales et marketing.

Cette tendance ne peut que se développer au regard des nouveaux comportements, quand on sait que sur 100 visiteurs d’une enseigne, 46 n’y achètent rien, mais qu’ils sont 61 à ensuite visiter son site internet.

 

schema